Ah si j’étais un Homme, je serais capitaine…… de moi-même avant tout… Et en tant qu’Homme véritablement incarné, je m’adresse aujourd’hui à tous ceux qui n’osent pas être, qui n’osent pas briller, qui n’osent pas vivre tels qu’ils sont réellement. A ceux qui ont peur d’exister, qui ont peur de montrer toutes les facettes de leur personnalité, qui ont peur du jugement, de la non-acceptation des autres, du regard méfiant et des reproches trop souvent formulés.

Messieurs, à l’heure où les Femmes sacrées trouvent enfin leur juste place dans ce monde, il est grand temps pour nous les Hommes de faire notre propre bilan, l’addition de nos passés pour découvrir, accepter et pour aimer totalement les êtres masculins que nous sommes aujourd’hui.

De plus en plus de Femmes aujourd’hui se réveillent, s’assument, se créent, se libèrent, s’acceptent, s’ouvrent à la vie et prennent « sacrément » leur place sur notre noble terre. Le cœur amoureusement ouvert vers elles-mêmes et vers les autres avec joie, confiance et amour inconditionnel.

Mais qu’en est-il de nous les Hommes ? Sommes-nous prêts à accomplir notre chemin vers ce qu’y a de plus sacré chez nous, sommes-nous prêts à regarder, à nous confronter, à accepter, à transformer et à aimer l’être de lumière que nous sommes, cet être profondément enfoui sous un ego trop souvent manipulateur et si peu révélateur ?

« Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même. » (Kierkegaard)

Croire en soi afin d’exister pleinement
J’espère que nous le sommes, et en tout cas, j’ose le dire aujourd’hui, je suis un Homme incarné dans toute sa puissance et son humilité, dans toute sa sagesse et toute sa dérision, dans toute sa lumière et ses obscurités.

Je suis fier aujourd’hui d’être l’Homme que je suis et je peux vous l’avouer, cela n’a pas été le cas durant les 40 premières années de mon existence terrestre. Et oui, j’ai très souvent montré aux autres l’image de l’Homme qu’ils avaient, selon moi, envie de voir, j’ai trop souvent fait ce que les autres avaient envie que je fasse (toujours selon mon interprétation) et j’ai souvent oublié de m’affirmer et de prendre la place qui me revenait.

Bref je suis passé si longtemps à côté de moi-même que je n’osais plus croire que cela pouvait changer. Et pourtant, la transformation a lieu et la mutation est devenue réalité, non sans acharnement, courage et volonté, mais je suis pleinement présent à moi-même, ancré dans un quotidien libérateur, aligné à tous les éléments qui entourent mon existence sur cette terre.

C’est bien beau tout ça, et ça paraît très égocentrique mais ça veut dire quoi, qu’est-ce que doit faire un Homme pour exister dans la lumière de sa propre vérité ?

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’accepter ses faiblesses et ses blessures intérieures, de reconnaître et d’accueillir l’enfant qui a été, l’adolescent qui a essayé d’être et l’adulte qui aurait voulu être. C’est admettre qu’il faut savoir s’arrêter, observer et comprendre les causes passées qui font ce que nous sommes maintenant, le chemin de l’introspection est long et sinueux mais tellement nécessaire pour nous accepter sans jugement et avec une bienveillance réparatrice.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’accepter la responsabilité de tous ses actes, de toutes ses paroles, de toutes ses pensées et de tous ses engagements. C’est être à la hauteur de ce que l’on décide de vivre et de construire, c’est accepter d’échouer sans jamais renoncer.

Mais aussi…
Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’oser faire et d’oser être en accord sincère avec notre cœur. La liberté d’être doit devenir une seconde peau, elle ne veut pas dire faire tout et n’importe quoi pour accomplir et réaliser nos désirs les plus féconds mais au contraire c’est la liberté de faire ce qui est bon pour nous et pour les autres par la même occasion. C’est apprendre à se respecter, à s’accepter et à accomplir les actions justes qui nous feront grandir et qui nous feront acquérir une sagesse personnelle.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage de revenir à son corps, à son incarnation, à ses propres racines. C’est redécouvrir son corps, ses possibilités, son aisance et sa grâce, ses mouvements archaïques et sa musculature profonde, c’est réapprendre à respirer et à utiliser son énergie en fonction de ses besoins. C’est être profondément incarné dans son corps avec une conscience de l’intérieur et de l’extérieur.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’accepter les autres sans vouloir les changer. C’est les accompagner sans vouloir les sauver. C’est apprendre à les connaître sans vouloir les juger. C’est enfin les remercier pour tout ce qu’ils font naître dans notre conscience. C’est cesser de reprocher aux autres ce que nous nous reprochons à nous-mêmes.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’entretenir des relations saines avec son entourage. La vie ne vaut la peine d’être vécue que si elle est partagée avec les autres. Les échanges et les partages sont riches des plus beaux enseignements. Découvrir et s’ouvrir aux autres permettent d’être en harmonie avec la vie elle-même. La nature, les animaux, les éléments et tous les êtres humains sont des parties irremplaçables de notre existence alors il est primordial d’agir de manière saine pour respecter l’autre tel qu’il le mérite.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’aimer de tout son cœur, de s’aimer soi-même, d’aimer la vie et d’aimer les autres. C’est ouvrir son cœur à la beauté de l’existence, à la richesse de la vie et à la puissance de l’énergie. C’est accueillir sans détruire, c’est accepter sans rejeter, c’est contempler plutôt que de contrôler. Aimer c’est vibrer à l’unisson avec tout l’univers, c’est être un avec tout le reste.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’être créatif. C’est être le créateur de sa vie, l’artiste qui met de la couleur dans sa propre existence. C’est mettre des mots sur des maux et de la douceur sur ses souffrances. C’est oser chanter, danser, faire de la musique, peindre, dessiner, c’est oser explorer des compétences sans avoir peur de mal faire, c’est oser s’amuser, rigoler, chatouiller, c’est vivre en accueillant la vie avec toutes ses couleurs, ses sons, ses odeurs, ses formes, ses émotions, ses énergies.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage d’avoir confiance en soi et d’accorder sa confiance aux autres. C’est se sentir en sécurité permanente, bien à l’intérieur de soi.

Etre un Homme à mes yeux, c’est avoir le courage de ne pas être toujours courageux. C’est oser ses faiblesses, ses doutes et ses « mauvais côtés », c’est accepter de se sentir mal, d’avoir peur, et de ne pas oser faire.

Etre un Homme à mes yeux, c’est être tout cela et même bien plus encore… C’est propre à chacun et nul n’est obligé de ressembler aux autres… C’est être unique malgré les ressemblances. C’est être un enfant, un ado, un adulte, un père, un conjoint, un mari, un ex-mari, un frère, un cousin, un ami, un beau-père, un meilleur ami, un concubin, un employé, un patron, un cadre, un exemple, un sage, un saint…

Si je devais conclure…
Etre un Homme à mes yeux, c’est faire ce que je peux du mieux que je le peux avec ce que j’ai et ce que je suis à cet instant, mais c’est aussi garder mes rêves d’enfants et de croire à tous les possibles. Comme devenir enfin le Réveilleur d’étoiles que je suis aujourd’hui !

Leave a Reply